mardi 17 mai 2016

Louis et ses mots d'enfant #3

Troisième volets des mots d'enfant de Louis. Toujours un régal de vous le présenter, avec un peu plus de "travail" cette fois-ci en les intégrant au contexte. Ce qui est un peu plus drôle je trouve et honore vraiment à la perfection ses multiples réflexions. Au programme cette fois-ci, toujours un peu plus d'insolence. Son caractère s'affine avec la répartie qui me caractérise alors ça nous demande beaucoup de travail à son père et à moi pour canaliser son arrogance pour ne garder que le meilleur: Son sens de la répartie et son caractère bien trempé. 

Au plus Louis vieillit, au plus il devient insolent donc. Chose que je n'apprécie pas, forcément. Mais dans l'insolence il y a de la répartie, et ça j'aime. Bref, on le réprimande souvent pour qu'il range au fur et à mesure ses jouets en ce moment. Et forcément il traîne la patte et ne prend qu'une chose à la fois. 

"Bon Louis dépêche toi, il y a encore plein de chose sur la table"
"Oh j'ai trois mains Maman?! Non, j'en ai deux alors!!"

A l'intérieur de ma tête j'ai souris très fort. Surtout en voyant la façon caractérielle avec laquelle il m'a répondu. Mais dans mes yeux sortaient des flammes de colère et il s'est très rapidement excusé.



D'ailleurs, il ne suffit pas de crier sur un enfant pour qu'il obéisse. Lui et moi on est arrivé à un stade ou ENFIN, il suffit d'un regard pour qu'il change de couleur. Qu'est-ce que c'est reposant par ailleurs!
C'est ainsi qu'à table il me dit:

"Ne m'embête pas sinon je te mets une claque!" Avec la main levée vers moi.
"Pardon?!!" Avec des flammes sortant de mes yeux
"Ne m'embête pas sinon je...ne met pas de claque..." La main se recroqueville sur son visage, il commence à baisser les yeux...me regarde à nouveau "Hein? Euh...j'ai rien dis...euh...ça vaaa...?"

Et puis il est quand même sacrément de mauvaise foi parfois...

"Louis, tu as déjà eu une tartine au chocolat ce matin."
"Nooooon, même pas vraiiiii!"

Réflexion dite avec une intonation que je ne lui connaissais pas encore, avec une expression du visage qui crie clairement à l'injustice, limite à en pleurer. Et il nous la sort à toute les sauces. J'aime d'ailleurs tellement la façon dont il dit cette phrase que j'ai pris son tic. Comme ça.

 
Et puis bon, à côté de son insolence, il a l'impertinence de toucher mon petit cœur de maman. C'est comme ça. C'est un filou qui sait y faire. 

Un soir je le mets au dodo (En vrai tous les soirs) et il me dit:

" - Maman, il faut que tu viennes me chercher à l'heure des parents hein. Faut pas venir me chercher au CAP ( = Garderie, ndlr) hein... tu peux pas me laisser au CAP, t'as pas le droit de me faire ça..."

Seriously garçon? Mais t'as juste pas le droit de me dire ça quoi!

" - Mais Louis, je travaille. Je ne peux pas venir te chercher à l'heure des parents ( = 16h40, ndlr) je travaille...
- Mais Maman, tu prends une pause... une toute petite pause...tu peux faire ça, hein?"

Ok, pars te coucher avec ta culpabilité Maman...! 


 Et puis monsieur commence à faire sa vie, tout seul dans son coin. Il se met torse nu et "Je vais mettre mon peignoir en attendant." En attendant quoi? Je n'ai toujours pas su. "Mais je ne sais pas le mettre, là il faut que tu m'apprennes hein!"

Bien sur que je vais t'apprendre, comme beaucoup d'autre chose également, tu n'en es qu'au début, et moi aussi! :)

 A LIRE AUSSI

Louis et ses mots d'enfant #1
Louis et ses mots d'enfant #2 
   


2 commentaires:

  1. Un jour, la Princesse m'a demandé si je pouvais arrêter tout simplement de travailler pour venir la chercher plus tôt le soir à l'école. Je lui ai répondu que mon patron ne serait sûrement pas d'accord, alors elle m'a dit : "Oh, si tu lui demandes gentiment..." :-)

    RépondreSupprimer

Quelque chose à dire?