dimanche 20 mars 2016

Un trait, deux liners

Alors qu'on soit bien d'accord, je suis une quiche en matière d'application de liner. Enfin, franchement je trouve que je me débrouille pas trop mal vu que j'ai fait mon grand trait de liner toute seule le jour de mon mariage. Oui. Mais ne t'inquiète pas, je vais mettre des photos de cette réussite. Enfin.. la vraie réussite reste quand même de réussir à s'appliquer du liner dans un tramway en marche. Et j'ai vu ça un matin, complétement éblouie, impressionnée. Mais qu'elle était douée cette demoiselle. Et puis elle s'est quand même aventurée dans un trait de liner de fifou avec une virgule qui vient jusqu'à toucher la pointe de son sourcil. Et le résultat était juste merveilleux. Absolument divin. Et je me suis souvenue qu'actuellement je tourne avec deux liners dont je ne vous avais pas encore parlé ici.


Mais parlons d'abord du liner de ma vie. Celui qui m'a suivi le jour de mon mariage. Celui que j'ai su très facilement dompter pour un résultat plutôt sympa. Un noir intense, une tenue plus qu'excellente et une facilité d'application absolument démente. Il s'agit du Super Liner So Couture de L'Oréal. Je vais d'ailleurs très rapidement m'en offrir un nouveau. Car en préparant cette revue, je me suis souvenue oh combien il me manquait. Pour te montrer le résultat, je n'ai pas eu le courage d'aller chercher dans mon disque dur externe et me palucher les plus de milles photos de ce jour alors je suis plutôt partie du côté des archives du blog, notamment celui qui parle exclusivement de mon maquillage de mariée. Si tu veux (re)découvrir ce makeup des plus spécial c'est ICI.


 Maquillage de mariée


Alors avec une telle prouesse, j’attends forcément beaucoup d'un eye-liner: Noir intense, excellente tenue et facilité d'application. Juste trois exigences.




Commençons par celui de chez SLA que j'ai reçu dans Ma Boîte à Beauté, il y a plusieurs mois de cela.




Sa pointe ultra fine au bout et large à la base, il ressemble très fortement à mon eye-liner chouchou de chez L'Oréal. Il avait donc tout pour me plaire dès que je l'ai rencontré.

Sauf que son application est fastidieuse. Je n'arrive en aucun cas à obtenir un trait parfaitement propre. La point manque de souplesse.




De plus je trouve la pigmentation vraiment moyenne. Il n'est pas noir intense dès la première application. Et quand je repasse sur mon trait afin d'en intensifier le noir, tout ce que ça réussi à faire, c'est enlever de la matière. Crise de nerfs garantie dès le matin. No way.





Et en septembre dernier je me suis offert le Master Graphic de Maybelinne. Sa pointe m'envoyait du rêve. Comme une sorte de marqueur offrant de multiple possibilité de liner en toute simplicité.




Et effectivement il est facile à appliquer. Sa pointe permet de faire des traits plus fins au fur et à mesure qu'on se rapproche du coin de l’œil. Et sa forme biseauté permet de faire une virgule graphique et très facilement pour le coin externe de l'oeil.




En revanche, encore une fois c'est le manque de pigmentation qui me chagrine. Le résultat n'est pas noir. C'est un noir délavé franchement pas intéressant. Et encore une fois, si je repasse le crayon pour en intensifier le noir, de la matière vient à se dégager de ma paupière.




En fait, je pense que j'ai tellement été pleinement satisfaite par le Super Liner So Couture de L'Oréal que je me suis sentie pousser des ailes. Comme cette sensation de savoir ENFIN manier un liner. Alors j'ai cru, je pense avec erreur, pouvoir me satisfaire de n'importe quel eye-liner. Bien que le Magic Graphic de Maybelinne est quand même top en matière de prise en main, le problème avec lui ça reste sa pigmentation vraiment déplorable. Quant au liner SLA, ici la pigmentation est bien mieux mais clairement une pointe aussi dur n'est pas faite pour moi. Clairement pas.

Et vous, vous êtes aussi quiche que moi en matière de liner? Malgré tout, avez-vous trouver le Saint Graal de la facilité d'application et du noir intense? Dîtes-moi tout!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?