jeudi 4 février 2016

Louis: "Et si tu changeais de fils?"

Il y a quelques temps de cela je te racontais les aventures de Louis et son meilleur ami Anderson. "L'amour vache". Je te racontais l'histoire de deux petits bout'choux, l'un moqueur (Louis), et l'autre impulsif (Anderson). Presque deux ans maintenant qu'ils sont amis, ce n'est pas rien! Bon, il est également proche de Soan dont il me parle beaucoup ("Mais il parle trop des fois") (L'Atsem m'a d'ailleurs dit que Soan considérait Louis comme son petit frère) et il a même une amoureuse: Mila. Bref, une vie en maternelle parfaitement tranquille. Sauf que depuis quelques temps, les "maltraitances" d'Anderson envers Louis sont de plus en plus fréquentes et marquantes.


Il lui mords les doigts ou les oreilles, le force à manger de la terre, le pousse violemment contre le sol etc... La maîtresse et les Atsem ne savaient plus quoi faire. Parce qu'ils ne peuvent pas surveiller Louis H24 et surtout... Louis ne pleure pas et ne crie pas. C'est donc bien souvent quand il a des marques qu'ils se rendent compte qu'Anderson a encore sévit.

Et pourtant je vous assure que ce n'est pas un mauvais garçon! Mais vraiment pas! Enfin, j'ai su il y a peu le pourquoi du comment et cela n'a pas sa place ici, mais vraiment c'est un enfant tellement bon...!

Celui qui a sa place ici en revanche, c'est bel et bien Louis.

J'ai demandé à Louis de se défendre. Il sait très bien se défendre contre nous, avoir son sale caractère alors je ne comprenais pas pourquoi il ne le faisait pas.

"J'ai peur d'Anderson..."

Merde.

Je me suis sentie conne.

Je fais quoi moi pour lui faire affronter cette peur? Comment lui expliquer avec des mots d'enfant? Des mots qu'il comprend? La notion de peur est tellement différente entre un enfant et un adulte!

Bref j'ai discuté de ça avec lui tout un week-end. Le fait qu'il est normal d'avoir peur mais que si il se défendait, c'est Anderson qui finirait par avoir peur. (Même si susciter la peur, en soi n'est pas forcément une bonne chose)

J'y ai cru. Vraiment.

Et le lendemain rebelotte.  Bagarre entre eux et Louis qui ne s'est pas défendu. J'ai du disputer Anderson sur demande de l'Atsem et après ça a été le tour de Louis. Je n'étais vraiment pas contente.

J'ai encore expliqué (Mais sur un ton bien moins sympathique cette fois-ci) qu'il fallait qu'il se défende. Ce n'est pas comme si il ne savait pas le faire de manière générale. Alors j'étais en colère. Contre lui et donc contre moi.

La première solution qu'il m'ait trouvé: "Et bien je vais jouer tous seul comme ça plus de problème."

Sauf que la fuite n'est pas une solution et je lui ai rappelé

Alors on s'est entraîné à se battre. A sa demande.

Mais au moment d'aller au lit, il m'a proposé une seconde solution. Très sérieusement:

"Maman, tu n'as qu'à changer de fils."

Bim, vas-y, prend toi ça en pleine face. Et ça fait mal bordel. Pas tant pour l'amour ou non qu'il a pour moi mais pour le processus de pensée. Si ça ne va pas, bah je pars. 
Est-ce moi qui lui ai mis trop de pression? Lui qui choisi juste la facilité pour me satisfaire quand je suis fâchée? Grosse remise en question.

Comment reprendre ce processus de penser qui pourrait être ultra destructeur plus tard? C'est un processus qui est encré là maintenant dans sa tête! Il faut que je prenne cette donnée vraiment très au sérieux pour l'avenir.
 

Alors le lendemain j'ai prié toute la journée pour qu'enfin il se défende. Et j'ai dû prier assez fort puisque quand je suis arrivée, il me l'a raconté directement:

"Anderson a voulu me pousser alors je l'ai poussé très fort!"

Première fois qu'il se défendait.

"Je peux encore être ta mère alors?"

"Ouiiiiiiii"

Les atsem m'ont expliqué que le geste de Louis avait vraiment effrayé Anderson, tellement qu'il s'est mis à hurler dans tout les sens.

Maintenant quand je vais chercher Louis à la garderie, Anderson se cache derrière sa mère en nous regardant tous les deux apeuré.  

Mais il n'oublie jamais de faire un bisou à Louis avant de partir. Et Louis de l'accepter en souriant.

"Tu vois Louis, maintenant c'est Anderson qui a peur de toi."

"Oui, je suis content. C'est moi le plus fort."


     

2 commentaires:

  1. ouuhhh. que c'est dur. pas facile à vivre en effet. bravo à Louis et Anderson aussi: si malgré leurs bagarres, la relation tient, c'est une vraie belle amitié :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui dur!
      Et clair que pour le moment c'est une belle amitié!

      Supprimer

Quelque chose à dire?