mercredi 11 mars 2015

[Louis] couches culottes et nuits tranquilles


Je n'avais pas spécialement l'envie de publier sur le blog cette semaine mais c'est sans compter sur la trépidante vie de Maman qui réserve son lot de surprise. Des surprises qui arrivent sans prévenir. De la nuit à la veille, du jour au lendemain. Au vu du titre bien sur vous avez compris que je veux vous causer vite fait de Louis et la propreté durant la nuit. Car c'est bien pour que d'autre maman sachent. Les enfants c'est vraiment des filous. Enfin, surtout le mien.
 
La propreté c'est quand même coton. On ne sait jamais en temps que parents si on fait bien ou pas. Le mieux du mieux serait quand même que les bambins soient propres dès la naissance.



On dit aussi que les filles sont propres plus rapidement que les garçons.
 
Et puis il y a quand même une date butoir à la propreté de nos gamins: L'entrée en maternelle.
 
Non il ne faut pas mettre la pression aux enfants. Mais on ne peut pas rester indéfiniment en congé parental (C'est à dire sans revenu) au risque de voir son banquier nous la mettre cette pression.
Du coup, Louis étant né fin août, je voulais qu'il rentre en Maternelle dès ses 3 ans, en septembre 2014.
Juin 2013 je commence donc à le mettre au pot. Moult et moult techniques... des abandons, des victoires et un an après quasiment date à date il devient propre.
 
Quelques accidents de pipi mais rien de dramatique. C'est surtout quand il était fatigué.
 
Il peut donc faire sa rentrée dans la joie, la bonne humeur et avec sérénité en septembre 2014.
 
Une fois la propreté le jour franchement on le prend tellement comme la victoire de notre vie qu'on ne pense pas à la nuit.
 
"Laisse, ça prend du temps."
"Les garçons sont très longs à être propre la nuit"
"C'est la nuit c'est pas dramatique"
 
Alors on n'y pense pas. On oublie.
 
En fait mettre une couche à son enfant avant d'aller au dodo devient quelque chose d'aussi anodin et classique que de mettre un pyjama.
 
Ses couches le lendemain sont pleines de pipi. Jamais de caca.
 
Et puis la semaine dernière chez Papy et Mamy: La couche le matin était vide.
 
Oh.
 
Bon du coup le lundi soir je le mets en pyjama... et je lui demande s'il veut mettre une couche. Sans réponse est sans appel :
 
"Ouiiiiiiiiii"
(Non, mon fils ne fait jamais dans l'excès)
 
Mais non, je change d'avis et je ne lui mets pas.
 
Je vais le réveiller du lendemain main: Il avait fait pipi au lit. Et même si je n'avais pas vérifier, c'est de lui-même qu'il a avoué.
"Louis pipi au lit oooh...peut pas" avec un ptit sourire.
Pas de drame, ça arrive!
Du lendemain, je lui dis bien qu'il n'aura pas de couche.
"Ha non hein, Louis est grand! Pas de couche!"
Ok, nikel.
 
 
Bah oui, il est grand maintenant. Il est propre la nuit.
Il aurait pu prévenir, je venais de racheter un paquet de couches.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?