lundi 16 février 2015

[PirateParfum] Qui sont les vrais pirates?

PirateParfum, vous connaissez? Si vous suivez la blogo depuis quelques années maintenant oui, ça vous dit quelque chose. Un vague souvenir. Un très vague souvenir. On en avait beaucoup entendu parler à l'époque mais depuis que la marque n'a plus "arrosée" la blogo...certaines choses actuelles sont passées à la trappe. A ma trappe aussi puisqu'il s'agit de quelque chose qui date d'il y a quelques mois. Bref à l'époque, je n'avais pas acheté sur leur site car j'étais en congé parental mais...je l'ai toujours gardé dans un coin de ma tête jusqu'il y a quelques semaines.




Et j'en ai commandé un...puis un deuxième...et puis j'ai été voir les dernières actualités sur leur pages Facebook...et à la base je ne voulais que vous parler de la boutique, de façon gentille, légère, trop contente de ce bon plan intelligent...mais voilà, l'injustice est un sentiment qui me mets absolument hors de moi.

Et ce qui me mets absolument hors de moi également c'est qu'une fois que la blogo a cessé d'être arroser, les scandales de ce type et ses injustices à coup de grands dieu de la consommation n'en ont pas révolté un. ça me trou le cul. Je te jure que c'est vrai.

Je m'interroge néanmoins car je sais que non toute les blogueuses beauté ne sont pas des vendues, bien au contraire. Il suffit de savoir chez qui aller.

Du coup, pourquoi ne pas en avoir entendu parler sur les blogs? Après je m'enflamme certainement! Un blog beauté est un endroit où on parle de légèreté et de futilité car merde ça fait du bien!On ne tiens pas un blog beauté pour changer la face du monde. On est bien d'accord.

Oui je me donne des arguments pour me rassurer. Je sais que tout n'est pas perdu dans le monde de consommation dans lequel nous vivons... et eux aussi le savent! Et garde la tête sous l'eau. Pour le moment.

Bref, pour résumer ce qui me dégoûte au plus haute point, je vous copie/colle juste une photo de leur page facebook.




29 juillet 2014

"Au lendemain du jugement du référé, nous sommes dans le regret de vous annoncer que notre demande de sursis au paiement de l'amende a été refusé...
En première instance nous avions été forcés de retirer le nom des marques (ce que nous avons immédiatement fait) et à payer la somme de 1,3 M euros.
Comment une société telle que la notre aurait-elle pu payer une somme pareille ?
Pourtant, la condamnation fut exutoire, ce qui signifie que nous devions la payer dans l'immédiat. Ainsi, nous avions demandé le sursis à exécution pour montrer l'absurdité d'une telle sentence...

Malheureusement la juge a refusé hier ce sursis, nous proposant même de faire un prêt bancaire! Est-ce de l'humour ?"


17 novembre 2014

"Pirate Parfum s'est fait interdire de vous proposer des parfums en citant d'autres parfums de la même famille olfactive.
Pourtant voici la nouvelle offre de Marionnaud qui propose des parfums, de grandes marques regroupés par famille olfactive et vendus en coffret cadeau !
2 poids, 2 mesures."

Voilà.

Je ne veux pas plus épiloguer dessus mais pour moi ça fait parti des enseignes qu'il faut soutenir. Coûte que coûte. Et non c'est pas un billet sponso. C'est mon coeur qui parle.

Mais maintenant, on parle des deux parfums que j'ai acheté? Oui, ouiiiiiii!!!!!!


Et un poil de la boutique en ligne quand même non?


"Fondé en 2011, Pirate-Parfum fédère en son sein un directeur artistique, un producteur ainsi qu'une équipe de "nez". Ces conseillers secrets sont nos muses de l'ombre, nos inspirateurs. 

Leurs connaissances aromatiques de haut vol, couplées à un ping-pong créatif constant confèrent à Pirate-Parfum des teintes olfactives pointues. 

A ces Pôles de Compétences s'ajoutent l'énergie d'un passionné: Jack, aux choix artistiques aussi surprenants que décomplexés: il carbure à l'instinct. 

 Jack se nourrit de ses feelings, de ses envies.

Clef de voûte de la Maison Pirate-Parfum, il incarne un rôle majeur pour le label, puisqu'il en est le fondateur et l’ambassadeur.

Pirate-Parfum c’est avant tout une qualité, une production franco-italienne et un prix."




 Alors bon... comme ils ne peuvent plus dire à quel parfum connu correspondent leur parfum, j'ai dû fouiner dans leur commentaire. Moi mes basics c'est "Fuel for life" de Diel, "L'eau D'Issey", "Jardin après la mousson" d'Hermès et "London" de Burberry.

Medellin est la représentation de "Dior Addict". Parfum que j'ai connu à travers ma mère et que j'ai toujours beaucoup aimé.

Les premières notes ne lui ressemblent pas du tout. Les secondes et troisièmes... à fond!!! Par contre, il ne tient pas aussi bien. Mais j'ai été ravie!

32€ le flacon d'eau de parfum de 100ml



 Tellement ravie qu'à peine un mois après, j'en ai racheté un. Sauf que j'étais persuadée d'avoir choisi "J'adore" de Dior.

Je mets le parfum sur moi: il me rappelle quelque chose...

Là je me dis que je deviens folle puisqu'il ressemble TROP à "Trésor" de Lancôme.

Vérification rapide sur le site: Oui, c'est Trésor!!!

Copie parfaite. Rien à dire de plus!



Alors je pourrais vous parler du flacon que je trouve très beau esthétiquement et au touché. Je pourrais te parler de la brol en forme de tête de mort qui se retrouve sur chacun des flacons. Je pourrais te parler de la difficulté d'avoir tous les parfums et la difficulté de s'y retrouver avec "l'original" . Je pourrais te parler de ses marques qui te vendent un produit juste pour rentabiliser la publicité. Je pourrais te parler de PP qui ne gâche pas son argent dans la publicité justement. Je pourrais te parler de tout ça. Mais un parfum ne se parle pas, il s'apprécie. Alors apprécie ses parfums, tu ne seras pas déçue. Apprécie l'éthique et tu en ressortira grandit au niveau consumériste.



14 commentaires:

  1. Coucou :) J'ai beaucoup aimé ton article !! Je connais un peu le site ; j'ai très souvent eu envie de commander, mais pour une question de budget je ne l'ai jamais fait. L'exemple que tu cites avec Marionnaud est juste révoltant en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!

      Oh oui, révoltant comme tu le dis!

      Supprimer
  2. Sur le fait d'utiliser les grands nom pour vendre une sorte de copie, je comprends que les marques aient demandé le retrait de leur nom et je ne suis pas vraiment pour ces copies... MAIS ce qui est absolument inadmissible, c'est que Marionnaud le fasse en toute impunité, alors qu'eux ont été condamnés et qu'une telle amende doit mettre leur entreprise en péril. C'est effectivement deux poids, deux mesures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des copies ont en a partout sans que cela ne choque personne!! Il n'y a qu'à voir en agroalimentaire!
      Ensuite, c'est question de publicité comparative et de pyramide olfactive libre de droit!
      Mais non, franchement pas d'accord effectivement avec le deux poids de mesure, non non!

      Supprimer
    2. Ce que fait Marionnaud c'est classer leurs parfums en familles olfactives : les fleuris, les orientaux, etc... ça n'a rien à voir... Et le fait que Pirates utilise cet argument fallacieux ne fait que les faire baisser encore dans mon estime. Et ça m'énerve. Je suis pour leur combat mais depuis le début je n'adhère en rien à la façon dont ils le mènent, sans élégance, sans intelligence, sans discernement.

      Supprimer
    3. Mais Pirates Parfums aussi les classent en famille olfactives! Bon peut être pas à l'époque là faut m'appeler Doris mais à aujourd'hui si! Donc comme Marionnaud, sauf que Marionnaud note sur la bouteille le nom et la marque du parfum correspondant!

      Alors combat sans intelligence et sans discernement, j'ai pas envie d'aller dans ton sens ni même de te contredire. Vu que je n'ai découvert que depuis peu cette "affaire", je reste outrée et je pense avoir raison de l'être (Une amende pareil pour ensuite proposé de faire un crédit à la banque reste dans ma conviction que tout est dirigé par les banques...même la justice! Et là j'en reste sur le cul je dois dire...) Donc là dessus, je vais continuer à suivre pour parfaire mon avis sur la boutique pour le coup ^^

      Par contre ce que je trouve étonnant c'est que depuis toute ses années ils ne proposent pas de fragrances nouvelles. Ok pour la pyramide olfactive qui n'est pas déposé, ok pour la qualité de leur nez ou autre mais justement, depuis 2011 là par contre je ne vois pas d'évolution! Si admettons ils restent sur les même fragrances, pourquoi pas les proposer en bougies ou toute autre chose innovante par rapport à la marque de base! Histoire de se démarquer! Ajouter un plus!

      Supprimer
  3. Je crois que mon comme précédent a merdé. Je disais donc que sur pirateparfum.com tu as les noms des parfums de référence et que j'avais faillit commander plusieurs fois sans sauter le pas. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah non justement il n'y a plus les correspondances des parfums depuis le jugement de novembre dernier! Après, il faut fouiner dans les avis sous chaques produits en fait. Donc ça ne reste pas introuvable lol
      Bisous Morue!

      Supprimer
    2. Je rectifie mon précédent com: Sur le site français non tu ne l'as plus, par contre il suffit de changer de drapeau sur le site pour y avoir de nouveau accès.

      Supprimer
  4. Je ne suis pas d'accord avec toi. La loi est claire, elle ne leur plaît peut-être pas, ils ont voulu s'en affranchir en assumant (rien que le nom de la marque est preuve de ça... ils savaient dans quoi ils s'embarquaient). Et la loi les a rattrapés. J'ai fait partie des blogueuses "arrosées", comme tu dis, au début, et j'ai adoré, et j'adore toujours leurs parfums. J'ai fini les miens mais Chéri est resté client.

    Pour autant, en parler sur le blog à l'époque qui a fait suite au jugement : non. Car je ne voulais pas mettre mon blog hors-la-loi. Et si je ne suis pas choquée par la façon dont ils ont mené leurs barques au début, je me dis aussi qu'ils ne pouvaient pas ne pas connaître l'issue. Il y aurait eu mille façon de se battre pour légaliser la publicité comparative sur les parfums : ils ont choisi celle qui fait le buzz, celle qui permet d'attirer rapidement une clientèle, mais celle que sa visibilité rend aussi très facile à condamner. Jouer les surpris, c'est un peu exagéré... Et c'est pour ce truc mal assumé que je n'ai pas voulu reparler de la marque après, une fois que le buzz du procès a été passé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La loi est claire justement: La publicité comparative est autorisée. Il faut que ce soit comparé sur de même critère. La pyramide olfactive étant un critère (Vu que non déposé) la publicité comparative EST autorisée. Sauf qu'elle est très complexe et à l'époque de sa mise en place déjà, j'étais en plein dans les études de pub, juridiquement c'est très complexe, et les marques ont eu beaucoup de mal à entrer dedans. Bien que maintenant ça va elles sont à l'aise les coquines!

      Ne pas connaître l'issue je suis d'accord au vu surtout du nom choisi. Mais le truc c'est que la publicité comparative sur les parfum est autorisé par la loi...mais MAIS on ne touche pas à l'industrie parf.... l'industrie du parfum (Quand je trouve aps le mot je change ma phrase t'as vu) car c'est monument français! Et..... l'argent. Toujours l'argent. C'est l'argent qui les a condamné, pas la justice. Car te voir proposé de faire un prêt à la banque... le message est clair. Ils auraient pu faire retirer la marque, mais la justice n'a pas pu le faire? C'est parce que légalement ils ne le pouvaient pas, ce pourquoi ils ne l'ont pas fait! Si ils étaient vraiment dans l'illégalité ils auraient dû fermer boutique.

      En lisant ton commentaire là (que j'ai lu en second) je comprend pkoi tu parle de combat sans discernement. C'est vrai qu'un combat par le buzz est un bon combat quand il est bien mené, mais du coup, il est vrai que depuis 2011, ils auraient dû renouveler leur bataille...pas faux. Parce que c'est vrai qu'un combat sur un buzz reste aussi vif qu'un buzz: à courte durée dans le temps, je n'y avais pas pensé!


      Supprimer
    2. Oh je reviens avec une "découverte" > tu peux encore avoir accès à la correspondance des parfums comme avant (avec le moteur de recherche quoi) Il suffit de changer le drapeau..bref de pays. Ouuh ça complexifie mon analyse juridique (avec mes connaissances sommaires) de la chose... j'ai le cerveau qui fume là!

      Supprimer
  5. Coucou!
    En lisant cet article et avec tes seules infos, je reste un peu perplexe. Pour moi, ils sont clairement hors la loi, s'ils utilisent le nom d'autres parfums! Ce n'est pas de la publicité comparative dont il est question, mais du droit de marque!
    Tu te doutes bien que toutes les grandes marques de parfum déposent le nom de leur produit à titre de marque, et les utiliser pour vendre un produit similaire (voire identique), hé bien c'est de la contrefaçon...
    (voir site de l'inpi: " La reproduction, l’imitation, la suppression ou la substitution de la marque, sans autorisation de son propriétaire." ) => contrefaçon.

    Bizarre qu'ils n'en parlent pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrefaçon s'ils utilisaient le même nom, car seul le nom et le design de la bouteille est déposé. Et la publicité comparative dont il est question ici est légale!

      Supprimer

Quelque chose à dire?