jeudi 23 octobre 2014

Le langage: Les enfants, ses grands narrateurs

Avant d'avoir un enfant, j'écoutais plus ou moins attentivement les histoires que les parents pouvaient raconter sur leur enfants. Étant enceinte, j'ai acheté un calepin afin d'y inscrire ses histoires drôles. Maintenant que je suis Maman, j'ai compris qu'en fait les enfants c'est pas des grands conteurs d'histoires non plus. Quoique...


Quand j'entends une mère qui raconte que son enfant lui a dit à la maîtresse: "T'as vu il est beau mon doudou? Mais en fait, il est dans mon sac mon vrai doudou, je ne voudrais pas me taper la honte car il est pas beau quoi", avant je me disais: Wow quand même il parle bien le petiot!

Aujourd'hui, je me dis la même. Parce que Louis et le langage... ha il parle beaucoup hein mais tu ne comprends pas toujours tout quoi...Rien que pour dire Mickey le fainéant va s'arrêter à "Key".

Et ce soir en allant au supermarché, il me raconte sa journée.

"Le loup ooohhhh le loup!! Liii pas dooodo. Non. A peur du loup. Artin? Artiiiin???? yé oùùù artiiiiiiin!!!!!"

Et en arrivant à sa caissière préférée, elle lui demande pourquoi il pleure. 

Et moi de répondre:

"Non mais en fait il vient de me raconter qu'il n'aime pas faire la sieste au centre aéré. Il y a peur du loup là bas du coup il ne dort pas. Mais Martin (Cars) l'a protégé du coup ça va, mais le soucis c'est qu'en me racontant l'histoire il s'est rendu compte l'avoir oublié alors il pleure de désespoir"

Ouep, quelle histoire quand même...


En fait, il n'y a vraiment que nous parents pour comprendre l'ampleur des histoires qu'ils nous racontent. Les vrais narrateurs, ce n'est pas eux, c'est nous!


Être parents, c'est être traducteurs de petiots.





2 commentaires:

  1. Oui, tout à fait, mais des fois, on a du mal avec le décodage lol
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  2. Au restaurant, je racontais à un monsieur, qui a une petite un peu plus âgée que la mienne, une scène où ma Petite Bulle me prenait une brosse en disant : "Je veux essayer, je veux essayer !" Il me regardait avec de grands yeux, j'avais peur de passer pour une cruche à raconter cette histoire… En fait, ce qui le dérangeait c'était l'idée que ma fille parle… Et pas la sienne !
    "Je veux essayer, je veux essayer !" c'était elle qui sautait presque sur ses jambes en tendant les bras vers ce que je faisais ! Non, ma fille ne faisait pas encore de phrase aussi bien construite ! Elle n'en fait d'ailleurs pas du tout ^^

    RépondreSupprimer

Quelque chose à dire?