mercredi 19 février 2014

[Musique] Le choc du nouveau clip d'Indochine


Ce soir j'avais envie de vous écrire un billet sur l'un de mes chocs de la journée. Un choc musical? Pas tant que ça. Et pourtant. Et pourtant je vais vous parler d'un clip. Le nouveau clip d'Indochine: "Collège Boy".
 

Quand j'ai découvert ce clip cet après midi j'ai été interpellé par ce que j'ai trouvé sur le net:

 

Un clip trop violent pour le CSA, de la violence gratuite, un combat contre l'homophobie.

 

Et Indochine de déclarer: On ne cherche pas le scandale.

 



 

Clairement si. Clairement ils cherchaient à faire réfléchir. Et on ne sort pas ce genre de clip aussi violent et avec cette vérité aussi poignante sans chercher à faire réfléchir. On ne traite pas de la violence sans essayer de choquer pour faire réfléchir. Là je les trouve assez hypocrites. Malgré tout l'amour que je peux avoir pour ce groupe.

 



 

J'ai vu ce clip une première fois à ma pause déjeuner. J'ai été dérangé par cette violence. remarquablement mise en scène par Xavier Dolan mais tout de même, assez dérangeant. Il y a tant de messages, tant d'images, tant de chose...et ses bonnes soeurs dont je n'arrive pas à comprendre la tenue qui fait tant polémique quand il s'agit d'une autre religion....

 

 


 

 

Donc je viens de le revoir une nouvelle fois. Il me choque moins. Je sais à quoi m'attendre. Mais pourquoi j'avais envie de vous en parler ce soir? Car cette image de la jeunesse qui regarde les yeux bandés est pour moi l'image parfaite de notre société d'aujourd'hui. On regarde, mais on ne fais rien. On regarde sans presque d'émotions et on n'oublie pas de sortir son téléphone portable pour immortaliser cette violence.

 

Pour moi ce n'est pas du tout un clip contre l'homophobie. C'est un clip contre la connerie humaine qui ne sait plus bouger pour aider son prochain, mais qui aime regarder, la larme à l'oeil, sans vraiment regarder ce qui est en train de se passer. 

 

On ne regarde plus ce qui se passe. On ne regarde plus vraiment les horreurs qu'on peut vivre au quotidien. Certes nous ne sommes pas dans un pays en guerre physique. Mais la guerre est plus vicieuse. C'est la guerre des esprits. Et la jeunesse d'aujourd'hui me fait mal au coeur. Autant que ma génération.

 

Et c'est alors que dans mon esprit là ce soir se mélangent ce clip et des paroles de la chanson "Nucléaire" de Damien Saez. "J'veux du nucléaire, j'veux du sexe et du sang, des bombes dans le RER même si je ne suis qu'un enfant. Enfant d'une génération râtée, vautrée d'vant la télé..."

 

 

 

 
 

 

C'est à nous jeunesse de 30 ans, c'est à vous jeunesse de 40 ans, c'est à vous jeunesse de 20 ans à faire en sorte d'enlever ses baillons que nous avons devant les yeux et enfin agir. S'il vous plaît. Agissez. Devant chaque injustice. S'il vous plaît, levez le bras bien haut, encore pour demain croire en un avenir plus beau....

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?