mardi 12 novembre 2013

[Musique] Le chien mord, mais pas le renard



Suite au concert fantasmagorique que j'ai pu vivre il y a quelques années avec mon frangin, j'ai eu cette envie subite et impromptue de vous parler d'un artiste français dont je suis folle depuis longtemps.

Nosfell est son nom, Labyala de son prénom.


Il a des origines brésiliennes d'où un certain exotisme nominal !
Enfin, je suppose !
 
Un artiste, un vrai, un de ceux qui ont su créer un univers et un personnage au service de son public et de l'art musical en général.
 
Un peu comme Mylène Farmer, qui a su véritablement créer un univers artistique complet et sans pareil autour de sa personne.
Quelle drôle d'idée de comparer Nosfell à Mylène… !
Essayons d'être plus clair…

Avec ce jeune homme d'un peu plus de trente ans aux yeux de biche, vous allez passer un moment inoubliable, déstabilisant, déroutant, véritablement unique !
Une expérience visuelle et auditive qui frissonnera le moindre poil de votre corps.
 
 

 
 Il est né récemment, enfin quand je dis récemment,c'était il y a une trentaine d'année !
Enfin cela pourrait rester simple si nous ne vouliez pas calculer son âge par rapport à son monde à lui puisque là bas 1.75 de notre journée équivaut à une journée pleine pour eux.
Ce pays ?
C'est Klokochazia dont il décrit les moindres parcelles de terre et de vie, la déesse du lac, ces légendes et ses presqu'îles, tout ça en klokobetz je vous prie !

De pauvres chiens meurt dans ses histoires…où d'autre plus drôle nous narre la façon dont un arbre à été tronqué pour que la sève coule de l'intérieur sans jamais déborder.
Si, si !

Il crée des ambiances mais également des mots, des termes et des lieux.
Tout ceci dans une musicalité douce, venue d'ailleurs, parfois plus rock.
Des musiques d'ambiance parfois des musiques qui donnent envie de chanter, de bouger, un panel surprenant de musique.
Cette facilité de création doit certainement venir des études de langues orientales qu'il suivait avant de commencer ses premiers concerts.
Il chante également en anglais, français et allemand et mélange avec brio toutes ces langues.

Mais le plus ludique et drôle reste son klokobetz.
 


Voici ce qu'il en dit sur le net :

« Cette langue a bien une grammaire. Les mots ont des fonctions (sujet, verbe, complément, etc.) et ils trouvent leur place dans la proposition à l'aide d'enclises ou encore de formes de contractions précises, adverbialisations etc...
Les règles de contraction permettent de créer de nouveaux mots ou d'alléger la proposition.
Le klokobetz est avec moi depuis toujours.
Il y a un dictionnaire.
Le klokobetz est là même si je ne joue pas de musique.
Je l'encadre grâce à la musique. »
 

 

 C'est un artiste complet comme je vous l'ai déjà dis mais ce que j'ai omis d'ajouter c'est qu'il est auteur, compositeur, interprète et arrangeur.

Arrangeur ? Oui !
Comme tout ces nouveaux de la nouvelle scène musical française : le sample !

Le principe est simple :
Sortez de votre bouche un son bizarre -ou pas-, que vous enregistré pour le repasser pendant que d'autre drôles sons y sortent.
Ai-je réussi à me faire comprendre ? Je ne sais pas.
Alors je vous donne deux exemples : Anaïs et Camille.
Ça y est ? Ça vous parle ? Alors tant mieux.
Au-delà de toutes les qualités que je vous ai présentées, beaucoup d'autre se cachent derrière ce mystérieux petit homme tel que la mise en scène de manière générale.

Il bouge son corps aussi bien qu'il maîtrise ses cordes vocales.

Et je peux vous dire que la capacité qu'il a à chanter est extraordinaire et vraiment rare.
Il sait faire toute sorte de bruit sans véritablement se l'expliquer.
Pour lui c'est un mystère intérieur qu'il maîtrise mais qu'il ne sait pas expliquer non plus.

Enfin si, il a tenté de nous l'expliquer dans son premier DVD mais ça reste tiré par les cheveux et expliquer le mouvement de son ventre et l'intérieur de son nez nécessite une certaine imagination.
 

 
 Oui ! C'est un illuminé !
Rien qu'à le voir bouger, comme un astronaute dans l'espace, se tordre de tout sens tout en nous chantant des légendes et des contes…merveilleux !

Mais il n'est pas seul…deux autres musiciens l'accompagnent.
Il y a Pierre le Bourgeois au violoncelle et à la guitare, et depuis le second album un bassiste dont je ne me souviens pas du nom.

Attention ! Nosfell aussi sait faire de l'instrument musical en plus de son propre instrument !
De la guitare pour être plus précise…

Mais n'importe quelle guitare ne peut apporter à un concert une palette aussi importante de sonorité, de grave et d'aiguë etc.
La première fois que vous entendez une chanson de Nosfell, vous pouvez aisément croire qu'ils sont plusieurs sur scène !
 
      Ecoutez cette vidéo....écoutez et vous comprendrez...Cette douce histoire qu'il narre avant de chanter....
 
 

 
 
 Sur scène il est plus que fabuleux !
Tout son monde retranscrit sur scène, dès le début de ses concerts j'ai toujours un flot de frisson qui envahit mon corps.

La décoration était très simple et sobre, juste 4 panneaux de tissus blanc éclairés par différentes couleurs, permettant à l'artiste de jouer d'avec ses propres ombres, ce qui ajoute un certain mystère à ces histoires, et surtout ça le positionne encore plus dans le rôle de narrateur.

Je pense que vous pouvez aisément comprendre l'atmosphère des plus particulière et onirique qui peut planer sur scène avec un tel énergumène !
Et il faut l'entendre parler !
Dommage que je n'ai pas de possibilité de filmer sinon je l'imiterais bien pour vous le faire comprendre.
Mais disons qu'il hache bizarrement chaque mot qu'il prononce.
C'est un ptit comique aussi qui nous a fait rire plus d'une fois.

En clair, c'est mon artiste favoris depuis plusieurs années maintenant, un artiste complet:
une capacité vocale rarissime, une nouvelle langue, un pays et ses légendes urbaines, une mise en scène travaillé et structuré.
Bref, il est génial alors achetez ses albums les yeux fermés mais prenez garde à garder les oreilles bien alertes !
:o)
 
 
 2nd album : Kälin Bla Lemsnit Dűnfel Labyanit

Son second album est beaucoup plus riche musicalement que le premier.
On y retrouve : guitare - voix - bouche - violoncelle - basse - batterie - percussion - saxo

15 chansons parcours l'album de façon plus electro, et beaucoup plus rock que le premier.

Et contrairement au premier album qui avait été enregistré sur scène, celui-ci c'est fait comme un vrai : en studio. Nosfell devient grand !

2 titres sont en langue française, 5 en anglais et 7 en klokobetz.

Son incroyable souplesse vocale se marie très bien avec se nouveau genre musical qui se veut encore plus riche.
 
 
Le pays de Klokochazia

"Ce pays est composé d'une île principale et de plusieurs plus petites. Il n'est pas géré par des hommes, mais par son histoire. Il y a sept forces fécondes, comme des personnages impalpables, qui ont la faculté de donner naissance à des êtres, par eux-mêmes, sans s'accoupler. Nosfell est le fils de Lugina, l'une de ces sept forces. Son rôle est de faire vivre des histoires à travers la scène."

NOSFELL
 
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?