vendredi 8 août 2014

L'encre en moi




Tatouage bas du dos
L'autre jour, chez AnahAddict, j'ai lu un billet concernant son tatouage. Ce billet a été fait pour alimenter une rubrique "L'encre en vous" chez Virguie. (En plus de parler de son tatouage hein)
Trouvant le concept sympa je m'y colle est vous parle de mon tatouage.
 
*

Il est vrai qu'à ce jour je n'ai pas encore pris le temps de vous en parler. Bon, déjà, ne le voyant pas quotidiennement, je n'y pense plus. Des fois je me dis "Ah ouaih c'est vrai, je suis tatouée". Ça me fait un peu le même effet qu'avec mon piercing à la langue. A la  langue longue on les oublie. 


Donc ce tatouage, je l'ai fais en 2003 ou 2004, je ne sais plus trop. Ça faisait déjà très très longtemps que j'en voulais un mais je ne savais pas quoi faire ni où le faire. J'étais bien avancée!

 
Je ne voulais pas d'un quelconque dessin genre un papillon ou une fleurs, je voulais quelque chose de symbolique, représentant quelque chose de fort à mes yeux. Ou pas.
En clair, je ne voulais pas d'un motif car je le trouve joli. Un tatouage c'est à vie et nos goûts changent avec le temps. 

 
Avec un dessin plus symbolique, on peut y cacher monts et merveilles intérieurs, et comme cela vient de l'intérieur, ça a très peu de risque de changer.
Au fur et à mesure que les années passaient, j'en avais de plus en plus envie. Jusqu'à ce que mon copain de l'époque me l'offre pour Noël. Ok super cool mais je n'étais toujours pas plus avancée puisque je ne savais ni quoi faire ni à quel endroit.
Et j'ai passé des heures, des jours et des semaines à chercher tout les tatouages possibles et imaginables.

 
J'en avais repéré deux ou trois qui me plaisaient mais je n'avais toujours pas eu LE coup de foudre. Et à force de recherches j'ai fini par avoir ce coup de foudre. Quand je l'ai vu la première fois, ça a été comme une révélation intérieure. Je savais que c'était lui depuis toujours!

 
Ok il était déjà porté, en plus par une célébrité, mais je m'en fichais complètement. Je voulais qu'il soit mien.
Comme je suis quelqu'un qui m'emballe très vite, je n'ai pas arrêté mes recherches, au cas où. J'en ai encore trouvé d'autre qui me bottaient bien mais je finissais toujours par revenir à mon choix initial.
Force était de constater qu'il me fallait arrêter là mes recherches: J'avais ce que je voulais.

 
 

Tatouage bas du dos




L'un des nombreux tatouage d'Angelina Joli
*

Dès le lendemain, je pris rendez vous chez un tatoueur Lillois de la rue Henri Kolb: Carishna qui avait bonne réputation. ("avait" car je ne sais pas si c'est encore le cas)
J'ai rendez-vous pour le samedi suivant, à 14h00.
 
Mon tatoueur s'appelait Philippe à l'époque (Enfin, il s'appelle toujours Philippe je pense mais ce n'est plus le tatoueur de Karishna). J'étais morte de trouille quand je suis entrée dans la pièce du fond. Presque qu'autant que lorsque je me suis fais percer la langue. Sauf que là, ça allait être bien plus long...
 
Je lui avais déjà donné le dessin que je voulais lors de la prise de RDV, qu'il avait lui même retravaillé pour en faire quelque chose de sensiblement différent. Il n'aimait pas reproduire un tatouage existant car pour lui un tatouage ce doit d'être unique. Et il a eu parfaitement raison.
 
Il a fallu ensuite le placer en fonction des courbes de mon dos. Ce fût assez rapide. 
Ensuite le fameux test. Ce test qui te dira si la douleur est supportable ou non. Un test à blanc, sans encre. Il me fait 3 centimètres. 
 
Ouh putain, l'après midi va être longue...mais je dis oui, on se lance.
D'abord le tracé. J'ai cru qu'il prenait un cutter et me lasserait la peau. Je criait, je gémissais...ça va aller.
 
Ensuite vient le remplissage. La peau a tellement été travaillé par la douleur que ça ne fait presque plus mal...juste une sensation de chaleur très supportable.
Au final: un résultat à la hauteur de mon envie, un tatouage que j'oublie même parfois tellement je le vois souvent, mais en même temps, je sais qu'il est là.
 
Mon seul tord: Ne pas avoir voulu faire les retouches 15 jours après (et pourtant elles étaient gratuites) mais je ne voulais pas avoir encore une fois mal... bichette moi?! Oui quand même... ^^
 
Mais presque 10 ans après, je ne le regrette toujours pas. Il est là, il symbolise beaucoup de chose pour moi tel que la force, le courage et la sensualité et pour rien au monde je ne voudrais me le faire enlever.
 
*
 
Tatouage bas du dos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?