vendredi 8 août 2014

J'aime pas les fêtes, j'aime pas les gens.

Je n'aime pas la fête des mères...vous allez vous dire qu'il n'y a rien d'étonnant vu qu'elle est décédée (La mienne de mère) il y a moins d'un an mais j'ai envie de vous dire que cela n'a presque rien à voir. Oui, presque.
 
Je n'aime pas les fêtes communes de manières générales. Il n'y a que Noël encore qui passe. Et encore...
 
Mais toute les autres fêtes communes de l'année, je ne les aime pas du tout.

 


 
Je ne les aimes pas car elles excluent inévitablement une partie de la population. Elles sont sectaires. Et on ne peut malheureusement pas y échapper. On en parle partout: Radio, télé, magazine, affiches etc...

On crache notre bonheur à la face d'une partie de la société qui n'a pas cette chance.
 
La Saint Valentin va rappeler à la célibataire oh combien sa vie amoureuse est foireuse.
 
Pâques va rappeler à ce couple leur difficulté à avoir un enfant.
 
La fête des mères, des pères et des grands mères (et des grands pères aussi on fête, non?!) celles-ci je les mets toute dans un même sac car elles peuvent générer deux choses négatives: Soit la tristesse de l'absence, soit la culpabilité de détester  sa famille.
Sommes nous vraiment obligé de les aimer? Sommes nous vraiment contraint de se sentir différent de ce que la société nous impose?
 
Bref, je continue.

 
La Sainte Catherine! Ha mais elle est pire que la Saint Valentin cette fête...
A 25 ans, le 25 novembre, si t'es célibataire, t'es trop naze. En même temps, avant mes 25 ans, je m'en cognais grave. Jusqu'à ce jour, un samedi...j'avais 25 ans et nous étions le 25 novembre. Et à cette époque, j'enchaînais les histoires d'un soir plutôt que de me poser. J'aurais bien voulu hein mais là n'est pas la question.
Et la boulangère qui me dit: "Haaa vous avez 25 ans??? Ah mais vous n'êtes pas une vieille fille?! Impossible! Aussi jolie et intelligente vous avez un homme pas vrai?!"
Oui, bien sur...et toi t'es tellement conne que j'ai pas eu le temps d'ouvrir la bouche une seule fois que tu crois déjà que je suis intelligente. 
Bah j'ai déprimée toute la journée!
 

 
Bon, après, on peut également mettre Noël et Nouvel an dans le même bain: J'imagine la tristesse de ceux qui sont, pour une raison ou une autre, seul, vraiment seul dans leur vie, sans ami ni famille.
Et à Noël j'ajouterais l'exclusion de toute autre religion que la religion catholique. Car n'oublions pas que Noël fête la naissance du divin enfant!
 
En fait, tout les évènements que la société met en avant ont bien sur la même base: (en dehors de l'argent j'entends) c'est une ode au bonheur. Mais ce qui me dérange c'est le tapage qu'il y a toujours tout autour de ses évènements car ils excluent nécessairement tout ceux qui n'ont pas la chance de. 
 
Et c'est pour ça que je n'aime pas les fêtes célébrant le bonheur d'avoir ceci ou cela.
Enfin, il y a bien une fête qui célèbre ce que nous n'avons plus: La Toussaint. Et on attend alors ce jour pour aller fleurir la tombe de nos morts en ayant comme seul regret: Ne pas avoir attendu de n'avoir aucune occasion bien spécifique pour leur en offrir de leur vivant.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?