jeudi 9 janvier 2014

[Louis] Le lit à barreaux, c'est fini!

Les dernières vacances n'ont pas été seulement synonymes d'échanges de cadeaux et de passage dans une nouvelle année. Non. Il y a eu également un énorme changement dans le quotidien de la famille: Le rangement du lit à barreau et l'installation du vrai lit, sans barreau. Et ce type de changement n'est pas anodin.
 
Attendre le signe
 
Déjà j'ai attendu un signe, un signe de Louis me spécifiant que le lit a barreau c'est fini. Et je l'attendais sans vraiment savoir à quoi allait ressembler ce signe ou même savoir simplement si signe il y aura.

 
Et puis il a commencé en automne dernier à dormir sur le ventre. Bon rien de dramatique par rapport au lit à barreau mais du coup...il se tourne et retourne pour bien se mettre sur le ventre et "bim" "bam" "boum". Même en plein sommeil il commençait à se cogner tellement il bougeait. Ok, c'est le signe. On le change de lit.
 
Grand nettoyage de printemps.
 
 

 
 
J'ai donc attendu d'^$être en congé pour opérer ce changement. Parce qu'il faut tout vider, tout laver, tout réorganiser, tout sécuriser...vu que maintenant, il peut aisément et facilement sortir de son lit. Ha. Donc l'occasion du grand ménage de printemps s'est imposée naturellement.
 
J4en ai profité de la saison des fêtes pour justement trier également ses jouets et ses vêtements.
 
Voilà, c'est important pour moi que tout soit clean dans sa chambre. Même si effectivement au vu des photos, c'est loin d'être aussi clean que ce que je le voudrais mais en même temps, c'est la chambre d'un enfant. On ne peut pas lui imposer trop de rigidité dans SON intérieur.
 
Protéger les éventuels chutes de la nuit 
 
 

 
 
Bah oui, qui dit bébé qui bouge beaucoup durant la nuit dit risque éventuel de chute! Et c'est un vraiment lit d'une personne qui appartenait à mon frère. Pas de lit entre deux. Pas de petites planches qui dépassent pour le maintenir le cas échéant. Non un vrai lit. Avec du coup un matelas au sol...au cas où. Un lit dans lequel il dormira jusqu'à ce qu'il parte. Un lit dans lequel j'attache beaucoup de souvenir et où il commencera à attacher les siens.
 
Il n'est pas tombé trop de fois. Les deux premières nuits il est tombé une fois, depuis c'est plus rare. Ce qui n'empêche pas la présence chaque nuit du fameux matelas sur le sol, bien sûr!
 
Protéger le reste de la maison
 
 

 
Fini de laisser la table basse déranger quand on va se coucher: Là on va droit devant les moments où il va sortir de sa chambre seul (les poignées de portes sont basses, il sait toutes les ouvrir)
 
Et....ça a commencé...dimanche dernier. Nous dormions, il pleure, il attend qu'on vienne le chercher. Il n'a pas attendu plus d'une minute avant que l'on entende sa porte s'ouvrir et ses petits pas courir vers le salon. On n'y était pas! Il était en crise...on l'appelle...il nous a rejoint dans le lit.
 
Cette semaine il ne voulait pas dormir, il est sorti de sa chambre. Je l'ai disputé (doucement, c'est le soir quand même) et lui ai expliqué qu'il devait rester dans son lit. Maintenant il y reste. Enfin jusqu'à maintenant plutôt.
 
 

 
 
C'est maintenant une nouvelle ère qui commence, pleine de réveil dans le lit, pleine de descente, pleine de prise d'indépendance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?