jeudi 29 août 2013

Aujourd'hui, deux ans que je suis Maman

Deux ans aujourd'hui. 
 
Deux ans de bonheur. Enfin pas toujours. C'est la vie! Elle ne serait pas aussi palpitante si tout était toujours parfait. 
 
Oui deux ans aujourd'hui que je suis maman. 
 
Une deuxième année riches en évolutions....la crèche, ses premiers pas, ses premières cuillères seul, ses premiers amis...toute ses premières fois...Et toute celles qu'on ne connait pas encore.
 
Voici donc comme l'an passé une petite retrospective en photos.
 

Louis qui s'endort dans son parc...parc qu'il n'a plus depuis plus de 6 mois maintenant.
 
 

Louis qui éclate toujours autant de rire.
 

Louis qui a vécu son deuxième Noel
 

C'est un amoureux des chapeaux. Il ne peut pas sortir sans. Il tape sur sa tête en disant "kapooo kapooo!"
 

Il mange seul...sa première fois...avec des pâtes bolo...et moi qui avais oublié de lui mettre un bavoir...mais il se débrouille plutôt bien. 
 

Sa première fois avec la neige...
 

Quand il décide de dormir dans le lit de Papa et Maman car c'est tellement plus rassurant...
 

Parce qu'on est bien aussi dans les bras de Parrain
 

Il a eu la varicelle. Classique.
 

A la crèche, on s'amuse plutôt bien quand même. Et il rentre chez les grands dès la semaine prochaine.
 

Et il se fait des copines, avec qui il aime bien chahuter.
 

Il aime se ranger dans des endroits improbables...ici une boîte, fermée. Avec des fils, des câbles. Qu'il a ouvert, et vidée...et réussi à se loger dedans.
 

La casquette lui plait aussi
 

C'est rigolo de jouer avec Léo, le chien de Papy et Mamy!
 

 
Monsieur ferait-il son timide avant d'offrir la première fleur à sa mère?
 

Monsieur est serviable! Il pousse avec plaisir le tricycle de la demoiselle!
 

Oh oui c'est bon les saucisses au barbecue!
 
 

L'amour pour les bâtons...c'est bien un garçon!
 
 
Quelle belle année mon chéri..que d'évolutions...quelle rapidité....quel bonheur! De te voir prendre ton envol petit à petit est un régal à mes yeux chaques jours. Je ne pourrais jamais regretter le temps où tu n'étais qu'un nourisson et n'ai qu'une seule hâte: Continuer à te voir devenir un homme.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?