vendredi 22 février 2013

L'autorité sous forme de jeu. Ses avantages et ses limites

C'est rigolo car il me semble que c'est au moins le 3ème billet que je vous propose concernant l'autorité avec son bambin. Du coup je me suis dis que je devais avoir un problème avec l'autorité pour que ça devienne si récurrent sur mon blog. Et très vite j'ai compris: N'ayant plus de parents pour m'aider sur ce point, je pose beaucoup de réflexions ici. Ça m'aide je pense à comprendre, analyser et structurer les choses. Prendre un certain recul, une certaine réflexion. 
 
 
 

 
Et puis oui, l'autorité je trouve que pour le moment c'est un point essentiel dans l'éducation de Louis. Autorité, respect, obéissance. Pour qu'il prenne la direction que nous trouvons la plus juste. A lui plus tard avec ses éléments et cette direction à trouver sa propre route, son propre chemin.
 
Et quand on est parent pour la première fois, j'ai l'impression que l'éducation est expérimentale. Parce qu'on ne sait pas. Bien qu'on peut avoir 5 enfants, ce sera 5 expérimentations différentes puisque 5 personnalités différentes. Il y a aussi l'âge et la maturité des parents qui rentrent en ligne de compte. On n'élève pas son enfant de la même manière à 20 ans, qu'à 25, 30 etc...
 
Avec Chéri on est souvent sur la même longueur d'onde avec Louis. Dans le sens qu'on se rend compte de certaine chose en même temps. Sans même avoir besoin de se parler. 
 
Et c'est comme ça, qu'ouvrant le tiroir interdit, on lui a dit non et il l'a refermé. Alors on l'a applaudit: "Bravo Louis!!! C'est bien! " Et il était content. Il a applaudit.
 
On s'est dit alors que lui apprendre l'autorité de cette manière pouvait être plus enrichissante pour Louis. Mais très vite on a déchanté. Car très vite pour Louis c'est devenu un jeu. Il attendait le "Non" pour ensuite avoir son "Bravo" et sa OLA d'encouragement (On est assez excessifs faut dire). Sauf que le principe c'est qu'il comprenne qu'il ne doit pas ouvrir ce tiroir. Ouaih. Alors on a abandonné le "Bravo" pour un simple et plutôt froid "C'est bien" et il a arrêté de jouer à ouvrir le tiroir. Bon...
 
L'autorité c'est aussi faire comprendre à Louis qu'il doit faire ce qu'on lui demande en l'intégrant dans la famille, dans la vie de tous les jours. Donc quand Chéri est dans la cuisine pour préparer la table, il lui tend le fromage et lui demande de me l'apporter. Louis le prend et il est fier de me l'apporter. Pas de "Bravo" en revanche. Un simple merci, un simple sourire et il retourne voir son père pour apporter d'autre chose à mettre à table. Et il aime ça, beaucoup. Il l'execute avec fierté et sourire.
 
Alors l'autorité sous forme de jeu, oui et non. Oui car c'est quand même plus vivable pour les parents et surtout plus vivable pour l'enfant d'apprendre à obéir dans la bonne humeur et la détente. Mais non si ça se transforme en félicitations excessives car l'enfant ne retiendra que le final et pas le principe de "tu dois faire ça" ou " tu ne dois pas faire ça". 
 
Et toi, l'autorité sous forme de jeu, tu en penses quoi? 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?