dimanche 4 novembre 2012

L'autorité, c'est maintenant!


Avoir un enfant ce n'est pas juste l'aimer. Enfin si, mais l'aimer ce n'est pas seulement le câliner et le papouiller. L'aimer c'est également l'éduquer, l'élever. En ce sens en temps que parents, on n'a pas forcément le beau rôle. Mais on ne décide pas d'avoir un enfant pour avoir le beau rôle. C'est un combat de chaque jour qui ne s'arrête jamais quelque soit l'âge de son enfant. Et ce combat s'appelle l'autorité. Le respect. La morale. L'éducation.

 

 
 
Et ce n'est pas chose facile. Ce pourquoi c'est quelque chose qui doit s'instaurer très rapidement entre les parents et l'enfant. Dès le début de la vie.
 
Alors non, je ne suis pas en train de vous dire qu'il faille gronder votre enfant dès la maternité ou le mettre au coin au premier accident de couches, bien sur que non. 
 
L'autorité est proportionnelle à l'âge de l'enfant. Enfin, proportionnelle...plutôt en fonction de l'âge de l'enfant.
 
Certes le premier mot d'autorité qui sortira de votre bouche c'est "Non!!" Oui, c'est un début. Mais ce "Non!" ne doit pas être seul. Il doit être accompagné d'une explication. Comment ça mon enfant il n'a que 4 mois et ne comprend rien?! 
 
Que nenni. Même s'il ne comprend pas la signification exacte de ce que vous lui expliquez, n'oublions pas qu'un enfant à un haut pouvoir de compréhension dans l'association des choses.
 
Quand vous faites suivre votre "Non" d'une explication, le message est clair: Le refus à toujours une raison. Et ça c'est un premier grand pas dans l'éducation. Le "Non" n'est pas un simple "Non". Il y a quelque chose derrière à découvrir et à comprendre.
 
Donc oui, pour le moment dans mon autorité face à Louis, j'en suis à ce premier grand stade.
 
Mais j'ai envie de vous parler d'un deuxième stade. Ou plutôt d'une situation. Quand on est à l'extérieur, en société, dans les transports en commun, à la caisse d'un supermarché.
 
Souvent j'entends et je vois des parents qui, étant en public, n'osent pas dire à leur enfant "Non" ou les réprimander face à une attitude incorrecte. Pourquoi?! La peur du regard des autres. Et ça c'est une grande erreur qui fera que vos sorties en société deviendront de plus en plus pénibles, fatigantes.
 
Encore ce matin, j'étais au supermarché. Et Louis en ce moment, pour attirer l'attention sur lui hurle comme un dingue. Je l'ai réprimandé. Je l'ai pas taper, j'ai pas hurlé dessus hein mais très fermement je lui ai spécifier qu'il n'avait pas à crier pour s'exprimer. Il a recommencé avec un œil de défis. J'ai persévéré dans la méchanceté du regard lui spécifiant cette fois-ci que j'étais fort déçue par son attitude. Il a arrêté. Très bien.
 
Quand j'ai relevé la tête j'ai vu plusieurs personne autour de moi me regarder vraiment étrangement. Pardon?! J'éduque mon enfant et on me regarde avec des yeux ronds?! Oui, elle est comme ça la société d'aujourd'hui et il ne faut pas s'étonner par la mode de l'enfant roi.

 
Alors certes c'est fatiguant, certes il y a des moments où t'as envie d'abandonner. Mais être parents, c'est pas une sinécure et ça personne peut dire le contraire.
 
Alors oui, l'éducation c'est maintenant qu'elle commence, bien avant même qu'il n'ait soufflé sa première bougie. Les limites c'est dès maintenant qu'il faut lui donner, pareil pour la notion de bien et de mal. Et n'ayez jamais peur d'expliquer les choses à votre enfants sous prétexte qu'il n'est pas certain qu'il comprenne. Quoiqu'il arrive, même s'il ne comprend pas les subtilités, il comprend la démarche. 
 
Bref être parents c'est un combat de chaque jour emplit d'amour, d'autorité et de morale. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?