vendredi 28 septembre 2012

Louis et la crèche

Alors ok la semaine d'adaptation s'est très bien passée. Je te racontais d'ailleurs il y a peu le déroulement de cette semaine. 
Mais voilà, entre quelques heures à la crèche et une journée de 10 heures, ce n'est pas exactement la même chose. Et en effet, ça a été un poil différent. Rien de grave mais quand même un peu.
 
Au niveau de ses camarades, il joue toujours bien avec tout le monde. Même parfois seul. Bref, il n'a besoin de personne, il s'autogère à merveille et  à même une préférence pour une camarade: Camille. Bon, elle est un peu plus jeune que lui mais je ne me formalise pas pour si peu ^^
 
Au niveau des repas il mange toujours aussi bien mais n'aime toujours ni les framboises, ni les fraises. Ouaih, étonnant je sais. 

 
Par contre c'est au moment de dormir que rien ne va plus. Elles ne mettent pas les enfants à la sieste à heure fixe. Juste si elles voient qu'un enfant est fatigué, elles le mettent à la sieste. Sauf que Louis, lui qui a le sommeil si lourd d'habitude et l'endormissement plutôt facile, là il n'y arrive pas. Le moindre bruit d'un camarade dans la chambre le réveille.
 
Et du coup, du jeudi, après une semaine à n'avoir fait qu'une sieste de 20 minutes par jour, il était complètement épuisé. Et du coup il est resté à bras toute la journée. Elles ne pouvaient pas le lâcher sinon il hurlait. Et une fois à bras ça allait mieux, il souriait.
 
La semaine suivante...bon bah là on entre dans la série de pleurs quand Chéri le dépose au matin, il dort soit 20 minutes soit plus d'une heure mais reste fatigué. Du coup, à 20 heures au dodo. La journée, là il suit les demoiselles qui s'en occupent. Il court même après dès qu'elles s'éloignent de trop. Et me fait la fête quand j'arrive. L'autre jour, quand je suis arrivée et qu'il m'a vu, il a dit: "Oh oui! Maman!" J'ai craqué...! 
 
Donc voilà, ça s'est bien passé au début, même très bien. Maintenant qu'il connaît les lieux et qu'il voit que c'est quelque chose qui continue, là il est perdu. Il marche à l'envers mon gosse. Pas grave, je fais avec et essaye de lui expliquer chaque jours ce qu'il en est. C'est important d'expliquer les choses à son enfant. 
 
Alors on prend les choses une par une, je reste près de 20 minutes chaque soirs où je vais le chercher pour discuter à troiq: lui, sa responsable et moi. Parce qu'un enfant, ça évolue grandement vite alors, il vaut mieux prendre les choses dès qu'elle arrive, une par une.
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?